INTERVIEW DE HAKIM TALATA, SOCIÉTÉ PROP

Hakim TALATA
Directeur Commercial Société PROP (DREUX)

Pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste l’activité de PROP ?

P.R.O.P (Pole de Recyclage de l’Ouest Parisien) est un site de 35000 m2 couvert dédié à la déconstruction automobile agréée. Nous assurons la prise en charge des VHU (véhicules hors d’usage), leur dépollution, leur démontage, le recyclage des matières et la revente de pièces de réemploi. De ce faite nous avons investi dans une chaine de démontage capable de traiter pour commencer 2500 véhicules par an. Et cela dans le respect des normes environnementales.
Par ailleurs, nous achetons et vendons à des professionnels des véhicules accidentés.

Est-ce que les particuliers pourront vendre en direct des véhicules et acheter des pièces ?

Oui, nous proposerons au particulier qui souhaite faire détruire leur véhicule, le rachat et l’enlèvement à domicile ou sur le site directement. La destruction physique et administrative du véhicule sera assurée dans des conditions respectueuses de l’environnement et de la règlementation en vigueur. Il faut savoir qu’un véhicule hors d’usage gardé dans le jardin par exemple est un déchet dangereux au regard du code de l’environnement.
PROP commercialisera des pièces d’occasions, celles-ci seront tracées, contrôlées et garanties. Il sera possible d’acheter des pièces dans notre magasin ou de les commander directement sur notre site internet stockaz.fr.

Pourquoi se lancer dans la déconstruction automobile ?

A ce jour environ 1.5 millions de véhicules arrivent en fin de vie chaque années en France. Les nouveaux objectifs européens imposent la valorisation de 95 % de leur masse d’ici 2015.Cette filière est en pleine mutation, elle s’organise et industrialise les process de déconstruction.
Pour cela nous intégrons un réseau qui se nomme INDRA. A ce titre nous profiterons d’une expérience de plus de 25 ans dans le domaine du recyclage automobile.
Et à ce jour il n’existe aucune structure de ce genre en Eure et Loir.

En matière de recrutement, combien de personnes envisagez- vous d’embaucher ? sur quels postes ?

L’embauche de 15 personnes est programmée. Nous avons besoin de démonteurs de pièces, de caristes, de chauffeurs routiers et de magasiniers.

Quelles sont vos perspectives de développement à moyen terme ?

Nous avons la capacité de traiter 2500 VHU par an, nous avons l’objectif de passer à 5000 d’ici à 3 ans.
Notre ambition est de devenir un acteur du recyclage automobile pour l’ouest de Paris. Les recycleurs indépendants les plus importants recyclent jusqu’à 10 000 véhicules par an. Nous avons la capacité industrielle et de stockage pour réaliser ce chiffre.

Que peut-on vous souhaiter pour l’avenir ?

Nous souhaitons réussir le pari de créer de l’emploi dans le bassin de vie du Drouais. Ensuite si cette filière prend de l’ampleur nous avons les capacités de suivre une forte évolution. Nous tenons à remercier les concessionnaires automobiles départementaux qui, dans leur grande majorité, se sont engagés à nous vendre les véhicules destinés à la casse afin de favoriser l’emploi dans notre département.