INTERVIEW DE MONSIEUR BALLON, DIRECTEUR FLUOR ONE

Pouvez-vous nous présenter votre entreprise ?

Le groupe Italien FLUORSEALS (100 millions d’Euros/an de chiffre d’affaires) a commencé à s’intéresser au site de Vernouillet à partir de 2012. La SASU FLUOR ONE a été créée le 17 décembre 2013 par FLUORSEALS, actionnaire unique avec un capital de 200 000 €.
La nouvelle direction mit en place son plan de reprise en redémarrant immédiatement le département moulage afin d’apporter plus de souplesse dans les délais. FLUOR ONE redevint alors un transformateur de PTFE à part entière en proposant une chaine complète de production, depuis le moulage des ébauches servant à usiner les pièces, jusqu’à la pièce finale.
Aujourd’hui, l’entreprise travaille beaucoup dans le secteur aéronautique et pour avoir accès à de nouveaux marchés prépare la certification EN 9100. FLUOR ONE fabrique aussi tout types de pièces en PHP (Plastiques hautes performances) par usinage pour d’autres industries telles que la construction de machines spéciales, la robinetterie et l’armement.

 

La position géographique de FLUOR ONE est-elle un atout ?

La situation géographique à proximité de la région Parisienne permet des communications rapides avec les clients Français et la maison mère en Italie.

Avez-vous des difficultés à recruter ?

La désaffection des jeunes pour les métiers de production induit des difficultés de recrutement, en particulier dans la branche de l’usinage des plastiques, cette spécialité n’étant pas apprise dans les écoles. Nous avons pu néanmoins embaucher 2 opérateurs polyvalents.

Quels sont les postes dont vous avez besoin ?

L’entreprise compte actuellement une vingtaine de personnes et prévoit d’embaucher au fur et à mesure de ses besoins de nouveaux collaborateurs, en particulier pour l’atelier d’usinage, des régleurs programmeurs et opérateurs.

Que peut-on vous souhaiter pour 2015 ?

L’année 2015 sera, nous l’espérons une grande année pour FLUORONE : une nouvelle machine 5 axes va rentrer le 26 février, la société exposera au salon du Bourget et le site internet sera mis en ligne prochainement. Et nous espérons que les efforts et les actions entrepris en2014 commenceront à porter leurs fruits en 2015.